Qui sommes-nous ?
pdf

Le Conseil de développement de la MEL

La création d'un Conseil de développement dans chaque agglomération de plus de 50 000 habitants est prévue par l'article 26 de la loi du 25 juin 1999 portant sur l'Aménagement et le Développement Durable du Territoire (Loi Voynet), ayant notamment pour vocation le développement de l’expression citoyenne.

photos-presidence.png

Le Conseil de développement de Lille Métropole a été installé le 29 mars 2002. Il est présidé, depuis le 18 juin 2014, par Agnès Demotié (1).

Elle est accompagnée, dans l'exercice de ses fonctions, par trois Vice-Président(e)s : Gérard Flament (2), Sophie Delebarre (3), et Franck Sprecher (4).


Le rôle du Conseil de Développement

Le Conseil de développement est un lieu de débat et d’expression citoyenne s’appuyant sur l’expertise d’usage de ses membres. Espace de démocratie participative de Lille Métropole, il remplit une mission consultative auprès des élus communautaires.

Ses travaux portent notamment sur les projets et les politiques publiques métropolitaines. Il formule des avis, propositions ou recommandations présentés aux élus de Lille Métropole sur des thèmes aussi riches que variés : le développement économique, les transports et la mobilité des habitants, l’habitat, la culture, le développement durable, l’aménagement du territoire…

Il peut être saisi par la Métropole Européenne de Lille ou se saisir de toute question relative au développement de la Métropole, qu’il juge importante.

pdf


Les membres du Conseil de développement

Ils sont près de 159, répartis en trois collèges :

  • Le Collège économique
    Siègent dans ce collège des représentants d’entreprises, de structures ou d’organismes du monde de la recherche, du secteur agricole, de l’économie sociale et solidaire, de l’emploi-insertion, des ordres professionnels, des syndicats…
  • Le Collège sociétal
    Siègent dans ce collège des représentants de structures ou d’organismes de l’éducation-formation, de la santé, de l’environnement, du sport, de la culture, du tourisme, de l’Université…
  • Le Collège des personnes physiques
    Ses membres sont choisis intuitu personae pour leur volonté d’implication et leur expertise d’usage.

Les membres ont un mandat de quatre ans, renouvelable une fois. Le Conseil de développement est renouvelé par moitié tous les deux ans, par appel public à candidatures.


Le fonctionnement du Conseil

Le Bureau

Il composé de la Présidente et de ses vice-Président(e)s et de membres issus de chaque collège. Il se réunit chaque mois et est consulté sur le fonctionnement du Conseil de développement, l’organisation de ses travaux et de sa communication…


Les groupes de travail

Ils élaborent les contributions, les avis et les recommandations qui sont débattus en séance plénière du Conseil de développement avant transmission aux élus communautaires.

Exemples de groupes de travail et ateliers en activité:

  • Démocratie participative à tous les étages ! (auto-saisine)
  • santé environnementale (saisine)
  • le vivre ensemble une des vertus de la MEL ! (auto-saisine)
  • Jeunesse (saisine)

D'autres groupes de travail et ateliers devraient démarrer à la rentrée de septembre:

  • la MEL, une métropole vers la résilience (auto-saisine)
  • espaces publics,proximité et ville réseau dans la ville de 2050 (auto-saisine)
  • la MEL un écosystème générateur d'innovations (auto-saisine)
  • des emplois pour aujourd'hui et demain dans la MEL (auto-saisine)
  • Des politiques toujours plus affirmées et partagées dans la MEL (auto-saisine)
  • Le vivre ensemble, un fil rouge pour les politiques de la MEL (auto-saisine)
  • le Plan Climat Air Energie Territorial (saisine)

Ils sont créés en fonction des saisines formulées par Lille Métropole ou des auto-saisines émises par le Conseil de développement. Ils ne sont donc pas pérennes et disparaissent une fois la contribution transmise aux élus communautaires.

Des travaux sont également menés en commissions, quant à elles pérennes ou ad hoc du fait du caractère transversal des sujets traités : communication, évaluation ou suites données aux contributions du Conseil de développement.

Les groupes de travail et commissions sont pilotés et animés par deux membres, désignés par le bureau.

+ Télécharger le tableau des groupes de travail


Les séances plénières

Le Conseil de développement se réunit en séance plénière jusqu’à six fois par an. Un ou deux sujets sont mis à l’ordre du jour. Les séances sont préparées par le Bureau et sont le plus souvent publiques.

Conseil-Developpement_vote-assemblee-pleiniere_121002.jpg


La coopération territoriale

La coordination régionale des Conseils de développement

Le Conseil de développement de Lille Métropole est membre de la Coordination régionale qui regroupe les 23 Conseils de développement du Nord-Pas-de-Calais.
De ce partenariat, deux chartes sont nées :

La Charte de Coopération métropolitaine entre les Conseils de développement du Nord-Pas de Calais et la société civile belge (26 avril 2005)
Téléchargez la Charte de coopération métropolitaine

La Charte de la Coordination régionale des Conseils de développement du Nord-Pas de Calais (28 juin 2007)
Téléchargez la Charte de la Coordination régionale

La coordination nationale des Conseils de développement

Le Conseil de développement de Lille Métropole est membre de la Coordination nationale des Conseils de développement. Elle a vocation à faire entendre la voix des Conseils de développement à l’échelle nationale et leur apporte des outils méthodologiques facilitant l’échange d’expérience et la capitalisation des travaux.

Voir site de la coordination nationale


L'Eurométropole

Le Conseil de développement de Lille Métropole est par ailleurs membres du Forum de l’Eurométropole Lille-Kortrijk-Tournai, instance de démocratie participative supra-territoriale. Aux côtés du Conseil de développement de Wallonie picarde et du Transforum (versant flamand), il œuvre pour le développement d’échanges et de projets transfrontaliers (culture, emploi, mobilité…).

Voir site de l'Eurométropole